Afficher le menu Masquer le menu

Vous avez-dit « pigeongramme » ?

L’emploi des pigeons pour le transport des courriers est connu depuis bien longtemps. Le sultan d’Egypte Nourredin établit à partir de 1146 une poste aux pigeons permanente. Le pigeon est également utilisé en Belgique pour la transmission des cours de la Bourse. Cependant, c’est en France, pendant la guerre de 1870 et durant le siège de Paris, que ces oiseaux sont de parfaite efficacité. Ils doivent alors apporter aux Parisiens les nouvelles de la province. Les dépêches microfilmées sont placées dans un tube fixé à la queue du pigeon. Lâché près de Paris, l’oiseau est recueilli par un facteur. Ces messages portent le nom de « pigeongrammes » ou « dépêches par pigeon ». Officielles ou privées elles sont d’abord écrites à la main sur du papier fin, puis imprimées et réduites par la photographie. Pour être lu, le message est projeté sur un écran au moyen d’une « lanterne magique ». (MN)

« Pigeongramme », décret de Steenackers du 12 octobre 1870 réunissant les Postes et les lignes télégraphiques, jamais paru à l’Officiel, 4,8 x 4 cm (PO MO 994.18) © Coll. L’Adresse Musée de La Poste, Paris, DR.

Recevez les billets du blog par courriel :