Afficher le menu Masquer le menu

Vous avez dit « ballon monté » ?

En histoire postale, lorsque l’on parle de ballon monté, on pense au courrier qui voyageait par ballon monté lors du siège de Paris en 1870. Cette année-là, les Prussiens assiègent Paris qui résiste tant bien que mal. Il est alors impossible d’envoyer ou de recevoir du courrier... .

C’est pourquoi il fut décidé de transporter le courrier par la voie des airs. 67 ballons s’envolèrent entre le 23 septembre 1870 et le 28 janvier 1871. Les gares parisiennes se transformèrent en aérogare. Des personnalités comme Gambetta purent ainsi sortir de Paris, et des sacs de courrier partaient chaque jour. Chaque lettre était écrite sur du papier pelure car plus léger, puis pliée. Elle portait la mention par ballon monté. Il a été estimé qu’entre 2,5 et 3 millions de plis furent acheminés. Leur rareté dépend du voyage en ballon : pli accidenté, courrier capturé ; aux limitations de poids et à l’identification du cachet, comme les plis confiés à l’aéronaute. L’Adresse Musée de La Poste propose une collection d’une grande richesse historique, dont quelques raretés (ACC).

Pli confié ayant voyagé par le ballon Général Uhrich, le 16 novembre 1870. Un pli confié est généralement oblitéré d’un bureau hors de Paris (ici Luzarches) car confié en mains propres à l’aérostier qui le poste à l’arrivée © L’Adresse musée de la Poste, Paris / La Poste, DR.

Recevez les billets du blog par courriel :