Afficher le menu Masquer le menu

Une plaque publicitaire des Lignes aériennes Latécoère

L’industriel Pierre Georges Latécoère (1883-1943) fonde en décembre 1918 la première entreprise de transport du courrier par avion « les lignes aériennes Latécoère ». Il envisage d’établir une liaison aéromaritime entre la France et l’Amérique du Sud. La ligne Toulouse – Rabat est mise en exploitation deux fois par semaine à partir du 1er octobre 1919 qui sera prolongée sur Casablanca en juillet 1920. Elle deviendra quotidienne en septembre 1922.

L’Adresse Musée de La Poste a eu l’opportunité d’acquérir aux enchères publiques à Nantes, une plaque publicitaire en tôle bombée des Lignes aériennes Latécoère de 1923.

Cette plaque reprend l’illustration d’une affiche publicitaire de la compagnie Latécoère de 1920. Elle représente le tracé de la ligne aérienne « Toulouse-Casablanca » longue de 1850 km, réalisée en 12 heures de vol avec des escales à Barcelone, Alicante, Malaga, Rabat. A chaque arrêt on change de pilote et d’avion, le plus souvent des Breguet 14 provenant des stocks de guerre. La ligne connaît néanmoins de nombreux accidents mortels. L’avion dessiné n’est pas un Breguet 14 mais un « Laté 4 multiplace », biplan trimoteur construit par la société Latécoère. Des tronçons supplémentaires y figurent jusqu’en Algérie : Casablanca – Fez – Oran (octobre 1922), Marseille qui devient tête de ligne (juillet 1923), les futures lignes Alicante – Oran (mars 1924) et Marseille – Alger (septembre 1926). Les tarifs postaux y sont actualisés : la surtaxe aérienne jusqu’à Casablanca, qui a diminué depuis janvier 1922, est de 0,50 F ; celle jusqu’à Oran est de 0,75 F. Le voyage entre la France et le Maroc, pour ceux qui tentent l’aventure aérienne, coûte 1578 F (soit 1393 €).

En 1923, trois millions de lettres sont acheminées par avion entre la France et le Maroc ainsi que 1400 passagers.

Plaque métallique publicitaire des Lignes aériennes Latécoère, « France – Espagne – Maroc – Algérie », 1923 © L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste, DR.

Recevez les billets du blog par courriel :