Afficher le menu Masquer le menu

Un télégramme historique de Costes et Bellonte...

Petit retour historique sur un télégramme relatant l’exploit de l’équipage Dieudonné Costes (pilote) et Maurice Bellonte (mécanicien) à bord de leur légendaire Bréguet Le Point d’interrogation.

En 1929, Dieudonné Costes pense à battre le record de distance de 7.188 km détenu par les italiens. Mais où aller ? en Chine, mais où trouver un terrain pour atterrir ? à Tsitsikar, en Mandchourie. La préparation est si rapide qu’on oublie de prévenir les autorités chinoises, ainsi commence le 27 septembre 1929, un périple de 7.905 km en quelques 52 heures de vol.

L’atterrissage à Tsitsikar a lieu le 29 septembre à 10h39 GMT (soit 18h39 en heure locale), c’est là que se situe un épisode qui a fortement inquiété nos héros, personne n’a été prévenu de la mission et personne, bien sûr ne parle français ; les deux hommes reçoivent ainsi un accueil mitigé et la police locale les bloque, jusqu’à ce que le consul de France vienne les tirer de ce mauvais pas.

Le départ n’est autorisé que le 12 octobre, le retour s’effectue par l’Indochine, alors française, et Le Point d’interrogation en profite pour battre un nouveau record, celui de la vitesse en liaison postale en reliant Hanoi à Paris du 17 au 21 novembre 1929. Un télégramme fut envoyé par Costes à son arrivée. En voici le texte :

MONSIEUR COTY A L AMI DU PEUPLE PARIS AVONS ATTERRI CHINE SOMMES EN BONNE SANTE AVION EN BON ETAT RECORD DU MONDE DISTANCE BATTU COSTES BELLONTE

Ce document exceptionnel et unique est aujourd’hui dans les collections de l’Adresse Musée de La Poste (CR).

Recevez les billets du blog par courriel :