Afficher le menu Masquer le menu

Quel tableau ? « Les fascinés de la Charité »...

Le billet publié lundi soir (titré « Quel tableau... ») était illustré d’un détail de l’une des toiles qui figurent dans l’exposition Sorcières, mythes et réalités proposée à l’Adresse Musée de La Poste jusqu’à la fin mars. Dévoilement...

Beaucoup de lecteurs du blog l’avaient reconnu, ce tableau, Les fascinés de la Charité, est une oeuvre de Georges Moreau de Tours (1848-1901). Peint en 1889, il décrit une scène se déroulant à l’hôpital de la Charité à Paris. Le peintre montre au premier plan des femmes dans des états successifs de « l’hystérie », sous le regard du neuroanatomiste Jean-Bernard Luys, debout en haut à droite du tableau. Le chef de clinique de ce dernier, Gérard Encausse, dit « Le mage Papus » (très versé dans les sciences occultes et auteur de dizaines d’ouvrages), assiste également à la séance. Il se tient à la droite de Jean-Bernard Luys.

Les bâtiments de l’hôpital de la Charité étaient situés rue des Saints-Pères, dans le 6e arrondissement de Paris. Ils ont été détruits en 1935 pour faire place à l’actuelle faculté de médecine. (RP)

« Les fascinés de la Charité », huile sur toile, 1889, Georges Moreau de Tours (collection musée des Beaux-Arts de la ville de Reims). « Sorcières, mythes et réalités », exposition jusqu’au 31 mars, galerie du Messager, L’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15e.

Recevez les billets du blog par courriel :