Afficher le menu Masquer le menu

Péquet, Mermoz, Saint-Ex et les autres...

L’année 2011 est l’occasion de rappeler trois anniversaires liés à l’aventure de la poste aérienne. Et pour ceux qui veulent se replonger davantage encore dans la saga du transport de courrier par les airs, la salle que lui consacre l’Adresse Musée de La Poste - entièrement refondée il y a deux ans - est à leur disposition...

Il y a tout juste un siècle, au début de l’année 1911, le français Henri Péquet réalisait la première liaison postale aérienne mondiale. C’était en Inde, à l’occasion de l’exposition universelle de l’industrie et des transports d’Allahabad. Aux commandes d’un avion Sommer, de fabrication française, le jeune pilote - il n’a pas 23 ans - relie ainsi en 27 minutes Allahabad à la ville voisine de Naini, distante d’une dizaine de km. Avec à bord un sac de courrier de 15 kg contenant 6000 lettres et cartes postales. Dix ans auparavant, naissait un de ceux qui allaient compter parmi les plus fameux successeurs du pionnier que fut Henri Péquet. C’est en effet à Aubenton, dans l’Aisne, que le 9 décembre 1901 - il y aura 110 ans dans quelques semaines - Jean Mermoz a vu le jour. Pilote émérite, homme de caractère, séducteur, Mermoz figure parmi les héros de l’épopée du transport postal aérien. Tout comme Saint-Exupéry, pilote lui aussi... et écrivain. Son roman Vol de nuit raconte la vie menée par le chef et les collaborateurs d’une compagnie aéropostale. Publié en 1931 - encore un anniversaire, c’était il y a 80 ans -, l’ouvrage, préfacé par André Gide, obtiendra le Prix Fémina.

Retrouvez toute l’aventure de la poste aérienne dans la salle 8 de l’Adresse Musée de La Poste : ses héros, ses avions, des propos, des photos, des images d’archives, des affiches... (RP)

Recevez les billets du blog par courriel :