Afficher le menu Masquer le menu

Palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste : le street artiste et calligraphe Tarek Benaoum aux pinceaux

Sept street artistes se sont déjà succédés pour réaliser des œuvres sur la palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste.

Tarek Benaoum prend actuellement le relais. Arrêt sur image en cours de création…

Pluie, éclaircie (courte), grêle, éclaircie (courte), pluie…

JPEG - 62.9 ko
Tarek Benaoum est le huitième street artiste à réaliser une fresque sur la palissade du chantier de rénovation du Musée de La Poste.

Tarek Benaoum fait avec, ne s’émeut guère des précipitations qui arrosent Paris une fois encore.

Et tout particulièrement le boulevard de Vaugirard où il s’efforce malgré tout, contre vents et ondées, d’avancer sur la fresque qu’il réalise pour le Musée de La Poste.

Après plusieurs autres street artistes qui se sont succédés depuis deux ans et demi, c’est lui en effet qui se charge actuellement de créer une nouvelle œuvre sur la palissade du chantier de rénovation du musée.

Une œuvre où apparaissent déjà des facteurs de différentes époques.

JPEG - 14.1 ko
Autour de représentations des facteurs de toutes les époques, Tarek Benaoum va placer des bulles d’expression aux calligraphies diverses.

En tenue d’été, costume de lin et canotier griffé « Postes », d’hiver, de Facteur Cheval… Et auprès desquels l’artiste place comme des bulles d’expression.

Mais les caractères des « propos » que l’on imagine tenus par ces postiers de toutes les générations sont propres à Tarek Benaoum. Calligraphe expérimenté – il a été formé au scriptorium de Toulouse, un atelier d’enseignement réputé -, le street artiste use de toutes les écritures et typographies : latine, romaine, arabe…

Pluie ou non, Tarek Benaoum achèvera sa fresque dans les jours prochains. Interview de l’artiste à venir…

Rodolphe Pays

(Photos Thierry Debonnaire et Rodolphe Pays)

En savoir plus

Recevez les billets du blog par courriel :