Afficher le menu Masquer le menu

Nicolas Vial fait toujours partie des murs... pour quinze jours

Les meilleures choses ont une fin, paraît-il... La clôture de l’exposition Nicolas Vial, une lecture du monde - dans deux semaines - tend à donner raison à ce vieil adage plutôt frustrant. Mais comme « avant l’heure, c’est pas l’heure », il est encore (un peu) temps de profiter de ce bel accrochage. Date limite, le 4 février...

Il avait fini par faire partie des murs. Au propre comme au figuré. C’était devenu presque naturel de voir ses oeuvres présentées dans trois des salles qui prolongent les collections permanentes. Mais l’accrochage que consacre l’Adresse Musée de La Poste aux trente ans de dessins de presse de Nicolas Vial touche à sa fin. Plus que deux petites semaines en effet pour apprécier les 150 oeuvres exposées que l’artiste a réalisées pour Le Monde, VSD, Les Echos, le JDD... Une présentation pour revisiter les dernières décennies, leurs enjeux, leurs actualités (qui font souvent écho à celles d’aujourd’hui... ). Sous des dehors apparemment paisibles, Nicolas Vial porte un regard dépourvu de concession. Sans brutalité, mais sans jamais hésiter, il dit ce qu’il a à dire. Il est encore temps d’aller l’écouter. Avec les yeux. (RP)

Nicolas Vial, une lecture du monde, jusqu’au 4 février, salles 13, 14 et 15, l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15e.

Recevez les billets du blog par courriel :