Afficher le menu Masquer le menu

Marcel Gromaire, une oeuvre grave et puissante

Présent dans l’exposition Aragon et l’art moderne, peintre et graveur, Marcel Gromaire est à la fois un artiste expressionniste (bien qu’il n’ait jamais revendiqué cette filiation) et classique. Né à Noyelles-sur-Sambre en 1892, dans le département du Nord, il commence sa formation à Douai avant de monter à Paris pour y suivre des études de droit. Il rencontre alors les peintres de Montparnasse et commence son apprentissage artistique. Il restera sa vie entière marqué par les sept années passées sous les drapeaux, avant et durant la première guerre mondiale. En 1917, en solidarité avec les poilus protestataires, il publie des dessins dans les journaux des tranchées, dont Le Crapouillot. Son œuvre, grave et puissante, aux figures géométriquement construites, est notamment marquée par l’influence de Matisse et de Cézanne. L’Adresse Musée de La Poste, dans son exposition Aragon et l’art moderne, présente deux de ses tableaux : La batelière (1924) et Saules en hiver (1934).

Aragon et l’art moderne, jusqu’au 19 septembre, galerie du Messager

Recevez les billets du blog par courriel :