Afficher le menu Masquer le menu

Les philatélistes se fédèrent...

Quatre vingt dix ans se sont écoulés depuis la création de la Fédération française des associations philatéliques qui, en dehors de sa mission de fédérer toutes les associations philatéliques, se veut aujourd’hui la première source d’information face au collectionneur, qu’elle défend. Elle organise des concours et a également le rôle de médiateur entre les philatélistes, la Poste et les négociants et experts.

C’est lors du Congrès philatélique de Paris du 3 juin 1922, que se tient l’assemblée générale constitutive de la « Fédération de sociétés philatéliques françaises » (FSPF). Maurice Langlois est élu président de cette association regroupant au moment de sa création 37 sociétés philatéliques. Mais la FSPF a véritablement son origine dans la Société française de timbrologie (SFT) fondée en 1874. En 1899, une première Fédération française de philatélie voit le jour, mais, faute de moyens, n’a qu’une existence éphémère.

La Fédération des sociétés philatéliques françaises s’organise dans les années 1930 autour d’une revue La Philatélie Française (1931), d’un règlement pour ses expositions puis, dès 1938 d’une « Journée du Timbre ». Cette dernière bénéficie, à partir de 1944, d’une émission philatélique annuelle. Elle est officiellement instituée par l’administration des Postes en 1946. Le 1er janvier 1995, la FSPF devient, « Fédération française des associations philatéliques » (FFAP). (MN)

Journée du timbre, timbre-poste dessiné par R. Louis, gravé en taille-douce par H. Cortot, 1944. © L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste, DR.

Recevez les billets du blog par courriel :