Afficher le menu Masquer le menu

Les collections historiques

1 Les collections d’histoire postale

Les collections d’histoire postale sont riches d’environ 37.000 œuvres, objets et documents iconographiques illustrant l’histoire et les métiers de la poste en France du XVIIe siècle à nos jours mais également, dans la mesure où les « PTT » -poste, télégraphe, télécommunications- ont été longtemps regroupés, le télégraphe Chappe, le télégraphe électrique et le téléphone.

Elles se divisent en deux grandes familles :

  • Un ensemble de 4500 objets comprenant des machines, des matériels, des outils et des vêtements de travail témoignant des métiers de la poste, du mobilier postal, des produits publicitaires, des objets d’art décoratif, des jeux et jouets, du matériel d’écriture, des souvenirs historiques (décorations, emblèmes, drapeaux) ou même des manifestations d’art populaire (robe et fleurs réalisées à l’aide de timbres-poste) etc...
  • Un ensemble de 32.500 documents iconographiques : 17.000 cartes postales - dont près de 4000 sur le thème des bureaux de poste-, 8200 estampes, peintures et dessins, 2700 calendriers, 1100 cartes de route de poste et 3500 affiches.

À ces collections vient s’ajouter un fonds d’archives (160 mètres linéaires) consacré, soit à l’histoire de l’administration des postes de François 1er à nos jours, soit à l’art d’écrire et de correspondre à travers les âges. Depuis peu, il comprend également une importante donation faite par un écrivain public, Madame Michèle Dalmasso-Reverbel : livres, cahiers d’apprentissage, brouillons de lettre, correspondances, œuvres de mail art et matériel d’écriture.

Consultez le profil de Musée de La Poste sur Pinterest.

JPEG - 8.1 Mo
Petite gouache anonyme, réalisée sur panneau de contreplaqué dans les années 1950 ; elle représente un facteur en tournée, poussant sa bicyclette, le long d’une rivière, à Paimpont (35). Il porte uniforme, sacoche et képi.

2 Le fonds de mail art, d’art contemporain et d’art brut

Depuis les années 1990, le musée a développé un fonds d’art contemporain qui compte 5000 pièces relevant du « Mail Art » (envois particuliers, tampons et planches de timbres d’artistes) ou de « l’art posté » (enveloppes décorées), toutes ayant transité par la Poste.

3000 correspondances proviennent d’un don de l’artiste Michel Champendal.

200 œuvres d’art illustrent quant à elles le domaine de « l’art postal ». À l’inverse du Mail Art, aucune d’elles n’a été envoyée par voie postale et ce n’est pas le but recherché. Dans ce répertoire qui s’exprime sur de multiples supports souvent insolites (boîtes aux lettres, toile de sac postal, chèques postaux) et avec les techniques les plus variées (peinture, sculpture, gravure, techniques mixtes, photographie) se croisent les grands noms de l’art contemporain et d’autres moins connus du grand public comme Pierre Alechinsky, Arman, Ben, Calder, César, Gaston Chaissac, James Chedburn, Marcel Duchamp, Jérôme Mesnager, Claude Viallat ou le « street artiste » Christian Guémy dit C215.

En matière d’art brut, le musée possède plusieurs œuvres émanant de postiers artistes, le plus célèbre étant le facteur Cheval.

En 2009 a été acquis un ensemble de dessins d’architecture représentant le Palais Idéal, dont l’un signé du facteur Cheval lui-même. Plus récemment, une sculpture de Pascal Verbena et un ensemble de dessins à l’encre de Patrick Navaï ont fait leur entrée dans les collections.

3 La photothèque

Les fonds photographiques totalisent 225.000 à 250.000 clichés environ qui évoquent l’activité postale depuis la fin du XIXe siècle et dont une partie reste à étudier.

Parmi les ensembles les plus évocateurs, 100.000 photographies transférées par la DNI (Direction Nationale de l’Immobilier de l’ancien ministère des PTT) au musée en 1992 constituent un témoignage complet sur les lieux et les outils de travail, les métiers de la poste et la vie associative, principalement durant les Trente Glorieuses. En corollaire, le musée conserve également 600 films d’entreprise des années 1970 à nos jours et une collection d’archives sonores composée plus particulièrement de témoignages de postiers résistants durant la Seconde Guerre Mondiale.

4 Les fonds imprimés

Les fonds imprimés rassemblent 30.000 ouvrages et 830 titres de périodiques.

Parmi les œuvres majeures, des guides routiers depuis le XVIe siècle, des livres de poste, d’ouvrages concernant les règlementations postales (instructions et circulaires), des manuels d’exploitation, des annuaires des postes, des monographies locales et étrangères ainsi qu’un ensemble unique en France sur la philatélie : études savantes, catalogues, ouvrages de vulgarisation...Les périodiques français et étrangers constituent une importante source de documentation, en particulier pour la philatélie. Une sélection de revues philatéliques françaises choisies parmi les plus anciennes est depuis peu numérisée et accessible en ligne sur le site Gallica proposé par la Bibliothèque Nationale de France.

En savoir plus

Pendant les travaux de rénovation du musée, le fonds de la bibliothèque est déposé, pour sa majeure partie, à la Bibliothèque historique des postes et des télécommunications où il peut être consulté sur rendez-vous :

Bibliothèque historique des postes et des télécommunications


89/91 rue Pelleport 75020 Paris
Tél. 01 53 39 90 81
Fax 01 53 39 90 85
bhpt@orange.fr
www.bhpt.org