Afficher le menu Masquer le menu

Les « Plonk » voient aussi petit...

Ils ont pris pension pour un an : les objets, photos et autres « installations » de Plonk & Replonk ont ainsi joyeusement investi les collections de l’Adresse Musée de La Poste. Chacun d’eux a trouvé sa place dans une vitrine ou sur un mur d’une des salles du musée. Du plus grand au plus petit...

Imposantes ou plus discrètes, les créations des Plonk sont partout dans le musée. Il y en a de particulièrement volumineuses. Comme le rouleau compresseur de « destruction publique de contrefaçons de timbres postaux par la Police Philatélique ». Ou encore la tenue de « super postier ». Et de plus modestes en taille - mais pas mesurées pour autant -, comme le coffre-faible affecté au transport des dettes durant le XVIIe siècle, la lettre blindée, la gastéropostale bourguignonne.... Certaines apparaissent en piteux état. Ainsi cette casquette de facteur brandie à bout de crocs par un molosse aux bons yeux... Et de toutes menues. Les Plonk ont en effet créé le plus petit timbre du monde... logiquement visible (ou presque... ) dans le très sérieux cabinet des trésors philatéliques du musée. Des objets drôles, décalés, ingénieux, à voir, revoir, découvrir. Une visite pour grands et petits. (RP)

« Plonk & Replonk », dans les collections de l’Adresse Musée de La Poste, 34 Bd de Vaugirard, Paris 15e.

Recevez les billets du blog par courriel :