Afficher le menu Masquer le menu

Le papier n’a pas fini de vous surprendre...

L’Adresse Musée de La Poste a accueilli le 6 janvier dernier les membres fondateurs de l’association Culture Papier, « pour le développement responsable du papier et de l’imprimé », association de préfiguration de la Fondation Culture Papier .

Face au numérique qui conduit à la dématérialisation des supports, une douzaine d’acteurs de la filière, imprimeurs, communicants, fabricants de papier, distributeurs de supports imprimés, représentants d’organisations professionnelles, ainsi que quelques parlementaires souhaitent promouvoir le papier sous toutes ses formes en tant que produit naturel, recyclable et créateur d’emplois.

Dans un « Manifeste en faveur du papier et de l’imprimé », manifeste qu’elle entend remettre à l’ensemble des parlementaires, l’association souligne que la production de papier, n’est pas, en France, synonyme de destruction de forêts : quelque 70% des fibres vierges utilisées dans la fabrication de la pâte à papier proviennent de coupes d’éclaircies nécessaires à la croissance de la forêt. Elle rappelle en outre que le taux de recyclage moyen du papier est d’environ 60% en France.

« De manière en grande partie injustifiée, le papier, en matière environnementale, n’a pas une bonne image », a souligné Jean-Paul Bailly, président de La Poste. « C’est à nous de rétablir les faits sur des bases inattaquables ».

L’association propose un plan d’action sur trois ans, 2010-2012, comprenant une campagne de communication impliquant des personnalités, la réalisation et la diffusion de clips TV, la mise en ligne d’un site Internet, un concours national réservé aux scolaires et la diffusion d’une lettre bimestrielle auprès des décideurs, et appellent les parlementaires à les aider à optimiser la filière.

photo : petite fille dessinant © Tetu Stéphanie - La Company

Recevez les billets du blog par courriel :