Afficher le menu Masquer le menu

La rénovation

Le bâtiment du Musée de La Poste, inauguré en 1973 se destine à une nouvelle vie : un grand projet de rénovation est engagé au 34 boulevard de Vaugirard, avec le lancement du chantier en avril 2015, pour en faire un lieu culturel contemporain.

1 Le projet architectural

Initialement fondé sur la mise en accessibilité aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite (PMR) de tous les établissements recevant du public (ERP), le projet porte aussi sur la réaffirmation d’une ambition culturelle et patrimoniale dans le paysage muséal français. Il prévoit la revalorisation complète du bâtiment à travers un nouveau concept muséographique et architectural.

JPEG - 234.6 ko
Véritable leitmotiv architectural et muséographique, la vitrine-totem traversera le bâtiment, du rez-de chaussée jusqu’au 4e étage.

L’opération vise des objectifs environnementaux ambitieux et novateurs pour un site muséal, notamment la certification Haute Qualité Environnementale.

Le Musée de demain proposera une scénographie totalement repensée, un hall d’accueil lumineux, des ascenseurs panoramiques, un espace dédié aux ateliers pédagogiques et des espaces privatisables.

L’opération et le chantier sont conduits par Poste Immo, filiale immobilière du Groupe La Poste.

Pendant toute la durée des travaux, le Musée poursuit ses activités hors les murs.

Pour contacter le maître d’ouvrage : musee@poste-immo.fr

Calendrier

  • Avril 2015
    Lancement du chantier.
  • Été/automne 2015
    Travaux de curage.
  • 2016/2017
    Démolition intérieure et reconstruction.
  • Été 2017
    Reconstruction et clos/couvert du bâtiment achevés. Intervention des corps d‘état architecturaux.
  • Année 2018
    Aménagement des espaces muséographiques et installation des dispositifs audiovisuels, graphiques…

JPEG - 215.9 ko
Ouvrir les façades en révélant le patrimoine
JPEG - 304.3 ko
Sur 5 000 m² environ, le Musée de demain accueillera des espaces pour les expositions temporaires et permanentes, des surfaces dédiées à l’administration, à la recherche et à la conservation des oeuvres.

Histoires de Timbres : le musée postal

Épisode spécial sur le Musée de La Poste pour découvrir en deux minutes les évolutions du musée, de l’Hôtel Choiseul-Praslin au futur musée de 2017

2 Zoom sur le chantier

Suivez l’avancée du chantier en images.

Les opérations de curage – « déshabillage » et nettoyage des surfaces et parois – se déroulent actuellement. Une phase indispensable avant les grandes interventions à venir.

Le curage est une phase indispensable cependant susceptible d’occasionner un certain nombre d’inconvénients, notamment la propagation de poussières à l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.

Le musée et Poste Immo, la filiale immobilière du groupe La Poste, s’étaient engagés à ce que l’ensemble des opérations occasionne le moins de gêne possible (elles se déroulent sous la houlette d’un responsable « chantier propre »). Engagement tenu. Exemple : pour limiter la dispersion des poussières, des systèmes d’aspersion d’eau fixés au dessus des bennes de réception limitent considérablement les nuisances lors du déversement des gravats.

Les transferts de bennes sont également assurés en prenant toutes les précautions. L’objectif étant d’éviter autant qu’il est possible aux riverains des désagréments sonores.

À suivre…

JPEG - 3.3 Mo

Le chantier de transformation du Musée de La Poste se poursuit. Commencés cet été, les travaux de curage, opération qui consiste à nettoyer les éléments non constructifs d’un bâtiment – cloisons, parois, revêtements… -, sont désormais terminés.

Et le désamiantage est en cours de finition. Les volumes internes du bâtiment réapparaissent, préfigurant déjà les plateaux d’exposition et d’activité du futur musée.

Le curage effectué a aussi été l’occasion de découvrir quelques pépites emblématiques de l’architecture des années 1970. Comme ces croisillons en béton, dissimulés derrière des cloisons et qui soutiennent les sculptures de la façade en béton architectonique. Des réalisations signées Robert Juvin, artiste qui a travaillé avec André Chatelin, l’architecte créateur du bâtiment. Autant d’éléments conceptuels retenus dans le projet de transformation du musée conçu par l’architecte Frédéric Jung.

JPEG - 1.6 Mo
© Photo Thierry Débonnaire
JPEG - 6.1 Mo
© Photo Thierry Débonnaire 27/01/2017
JPEG - 4.3 Mo
© Photo Thierry Débonnaire 27/01/2017
JPEG - 2.2 Mo
© Photo Thierry Débonnaire 22 mars 2017
JPEG - 2.6 Mo
© Photo Thierry Débonnaire 22 mars 2017
JPEG - 7.5 Mo
Juin 2017 3e étage

Juillet 2017 : les volumes sont « dessinés »

C ’est une opération qui symbolise l’avancée du chantier de rénovation du Musée de La Poste : la grue posée sur le toit du bâtiment, utilisée pour les travaux de destruction et de construction, a été démontée ce mois de juillet. Le clos/couvert (l’ensemble des éléments assurant l’étanchéité à l’eau et à l’air d’un bâtiment) et la partie gros oeuvre intérieur sont ainsi achevés.

Tous les volumes de chacun des niveaux sont désormais « dessinés ». L’ensemble des installations techniques est en cours : chemins de câbles, système de climatisation, tuyauteries… Les corps d’état architecturaux interviennent également. Pour la pose des plaques de placoplâtre, du carrelage, des parquets… A l’extérieur, la façade nord (à l’arrière du bâtiment) commence à être habillée. Le bardage métallique choisi est composé de bandes juxtaposées d’inox brut, d’acier galvanisé et de zinc prépatiné. Une association de matériaux, avec ses contrastes de lumière et de couleurs, qui devrait se révéler particulièrement esthétique.

À l’arrière du bâtiment, la terrasse qui couvre intégralement la galerie d‘exposition du musée est en cours d’achèvement. Des opérations d’étanchéité y sont actuellement menées. Cette terrasse est destinée à être végétalisée. Les premières plantations sont programmées pour la fin de l’année.

À suivre…

JPEG - 19.2 Mo
Juin 2017 6e étage
JPEG - 214 ko
Démontage de la grue

Janvier 2018 : Le futur cheminement muséal s’ébauche

JPEG - 3.5 Mo
La façade rajeunie !

La vision qui s’offre désormais aux personnes passant devant le Musée de La Poste symbolise à elle-seule l’avancée des travaux.

Plus de grue, plus d’échafaudage… Et la façade classée, une réalisation de Robert Juvin , l’artiste qui a travaillé au début des années 1970 avec l’architecte concepteur du bâtiment André Chatelin, qui du coup apparaît de nouveau. On la redécouvre, remise en état, nettoyée, renaissante…

A l’intérieur, la phase la plus spectaculaire de la rénovation est aujourd’hui achevée. Compte-tenu de la spécificité du chantier, de sa complexité, il aura fallu le temps d’y parvenir. Mais déjà, on peut entrevoir le résultat final : la qualité sera au rendez-vous, la beauté aussi…

À suivre…

Textes écrits par Rodolphe Pays

Lire ausi cet article du blog

JPEG - 4 Mo
Le futur auditorium
Le 20 août 2018
JPEG - 7.2 Mo
Le chantier « pose vitres »
Le 27 août 2018
JPEG - 3.9 Mo
Aperçu du totem au 4e étage avec sa vitre

JPEG - 5.8 Mo
JPEG - 6.1 Mo
JPEG - 6.4 Mo
JPEG - 168.2 ko
JPEG - 3.4 Mo
JPEG - 3.1 Mo
27/01/2017
JPEG - 2.1 Mo
© Photo Thierry Débonnaire 22 mars 2017
JPEG - 6.6 Mo
Juin 2017 1er étage ça commence à prendre forme !
JPEG - 15.9 Mo
Juin 2017 8e étage
JPEG - 37.3 ko
JPEG - 176.3 ko
JPEG - 121.8 ko
Octobre 2017 rez-de-chaussée il n’y a plus d’échafaudage
JPEG - 1.4 Mo
Les terrasses du musée se revêtent de leurs atours définitifs. Sur celle du bâtiment principal, les conduits de traitement d’air qui y débouchent sont maintenant habillés de bardages discrets et esthétiques.
JPEG - 1.3 Mo
Les nuisances occasionnées par le chantier de rénovation du musée se sont ces derniers mois considérablement réduites. Les travaux les plus « lourds » étant réalisés et les fenêtres quasiment toutes posées, le voisinage est aujourd’hui peu affecté par le bruit et les vibrations des machines et des outils utilisés par les ouvriers.
JPEG - 1.5 Mo
A l’intérieur, la phase la plus spectaculaire de la rénovation est aujourd’hui achevée. Les trois plateaux d’exposition des collections commencent à apparaître. Les espaces se dessinent, la volumétrie s’appréhende…
JPEG - 4 Mo
Les aérateurs sont posés sur la terrasse Le 20 août 2018
JPEG - 6.9 Mo
La pose des vitres
Le 27 août 2018
JPEG - 4.6 Mo
Machine servant à la pose des vitres autour du totem avec ses ventouses, vitres pouvant peser près d’une tonne.