Afficher le menu Masquer le menu

La Grande Guerre exposée par des postiers dans une plateforme courrier de l’Essonne

Les commémorations de la Grande Guerre ne sont pas qu’officielles.

Des initiatives se prennent partout. Comme à la plateforme postale de Wissous, en Essonne…

Florence Rebolia est une passionnée. De culture, d’histoire.

De partage aussi. Postière à la Plateforme Industrielle Courrier (PIC) de Wissous, au sud de Paris, elle a pensé il y a quelques mois qu’un hommage pourrait être rendu dans son établissement aux combattants de la Grande Guerre.

Pas par hasard. Elle est originaire des Ardennes, et son grand-père, né avec le XXe siècle, lui a parlé de ces années terribles.

JPEG - 280 ko
Florence Rebolia : « Il y a aussi des baïonnettes, c’est normal de les exposer, mais ça retourne quand même de savoir comment ces armes servaient. »

« On est en 2018, l’année du centenaire de l’armistice, de la fin d’un conflit qui embrasé tout le continent, raconte-t-elle, il m’a semblé que dans le plus grand centre de tri d’Europe, au regard de l’importance des lettres dans la vie des poilus, il était important de faire quelque chose. »

JPEG - 1.6 Mo

Aussitôt dit, aussitôt fait. Florence obtient le feu vert de la direction de la PIC pour monter une exposition dans le hall d’accueil de l’établissement.

Elle-même possède pas mal d’objets et documents d’époque – journaux, cartes postales, souvent glanés dans des brocantes… – susceptibles d’y figurer. Plusieurs de ses collègues souhaitent aussi s’associer au projet.

JPEG - 1.9 Mo

Olivier Laurent, François Reuche et Yannick Germain sortent ainsi de leur collections personnelles de nombreuses pièces qui complètent la présentation : casque à pointe, fil de fer barbelé, sabres, « artisanat » des tranchées, boutons de redingotes, livres…

« Il y a aussi des baïonnettes, indique Florence, c’est normal de les exposer, mais ça retourne quand même de savoir comment ces armes servaient. »

JPEG - 2.1 Mo

Il fallait des vitrines pour montrer tout ça. Le Musée de La Poste les a fournies.

Après deux mois de préparation, l’exposition a été inaugurée cette semaine.

Elle ne sera pas seulement réservée au personnel et aux clients de la PIC de Wissous : lors de la journée « Portes ouvertes » qui se tient ce samedi, le grand public pourra y avoir accès.

Il sera également possible de voir Les Postes dans la Grande Guerre, une exposition itinérante du Musée de La Poste (composée d’une douzaine de panneaux mis en place dans la salle de production de la PIC).

De la culture, de l’histoire. Du partage.

Rodolphe Pays

(photos Christine Blandin)

Plateforme Industrielle Courrier (PIC) de Wissous , 2 avenue de la Méridienne, WISSOUS (Essonne).

Portes ouvertes  : samedi 10 novembre.

Recevez les billets du blog par courriel :