Afficher le menu Masquer le menu

Des pièces historiques et des objets usuels volés au musée des anciens ambulants de Toulouse

JPEG - 52.3 ko
Le musée postal des anciens ambulants de Toulouse a reçu il y a quelques jours des visiteurs indésirables…

Le musée des anciens ambulants de Toulouse, dont le Musée de La Poste est l’un des partenaires, a reçu il y a quelques jours des visiteurs indésirables.

Résultat : des pièces de collections et du matériel volés.

Le musée continue cependant d’être ouvert au public et ses responsables s’organisent pour remplacer au mieux les objets escamotés.

JPEG - 12.6 ko
Le musée raconte l’histoire de ceux que l’on appelait les « seigneurs » de la Poste.

Michel Padilla, le président de l’association du musée des anciens ambulants de Toulouse, ne cache pas son écœurement.

Et pour cause : il y a quelques jours, des individus se sont introduits par effraction dans les wagons postaux du musée pour y dérober plusieurs pièces de collection et un certain nombre d’objets usuels.

JPEG - 7.3 ko
Quatre vélos de facteurs ont été volés.

« Cela fait 23 ans que l’on a aménagé ce musée, nos wagons ont parfois été tagués, mais ça n’a jamais été plus loin, raconte-t-il, cette fois il s’agit d’un vol important accompagné de sérieux dommages causés, des vitres brisées notamment ».

Si quatre vélos de facteur d’origine relativement récente ont été emportés, des pièces historiques plus difficilement remplaçables ont également été subtilisées.

JPEG - 11.1 ko
Les appareils de télégraphie « morse » des années 1900 qui ont disparu seront difficiles à remplacer.

« Deux appareils de télégraphie « morse » de marque Bréguet datant des années 1900 ont disparu ainsi qu’une balance de bureau de poste assez ancienne, déplore Michel Padilla, si nous espérons pouvoir récupérer des vélos auprès des services postaux, au moins deux, il sera en revanche plus compliqué de retrouver les dispositifs télégraphiques dont nous disposions. »

JPEG - 21.5 ko
Le musée des anciens ambulants de Toulouse reçoit ses visiteurs un après-midi par semaine ou sur rendez-vous.

Installé en gare de Toulouse-Raynal sur des terrains appartenant à la SNCF, le musée des anciens ambulants de Toulouse est le fruit du travail acharné de postiers retraités, tous anciens ambulants, les « seigneurs » de la Poste comme on les appelait.

Sous la houlette de Michel Padilla, à l’origine du projet, cette équipe de passionnés a réuni, entretenu et aménagé plusieurs wagons postaux. Et propose des visites des collections permanentes et chaque année de nouvelles expositions temporaires.

JPEG - 16.7 ko
Michel Padilla, à l’origine de la création du musée des anciens ambulants de Toulouse (à droite), et ses collègues mettent tout en oeuvre pour reconstituer l’intégrité des collections.

Avec sa notoriété acquise au fil des ans auprès des familles comme des scolaires, le musée reçoit un après-midi par semaine ou sur rendez-vous.

Difficulté désormais, notamment à l’approche de l’hiver : trois des climatiseurs dont disposait le musée font eux-aussi partie du butin.

Mais Michel Padilla et ses collègues ne sont pas gens à renoncer. Nul doute qu’ils mettront tout en œuvre pour reconstituer l’intégrité de leurs collections et maintenir le confort de leurs visiteurs…

Rodolphe Pays

En savoir plus sur le musée des anciens ambulants de Toulouse

Recevez les billets du blog par courriel :