Afficher le menu Masquer le menu

Dernière acquisition philatélique : les épreuves du 5 F Empire

Comme dans tout musée, les collections de l’Adresse Musée de La Poste s’enrichissent par achat, don, versement et legs. Le musée a eu ainsi l’opportunité d’acquérir cette année cinq pièces philatéliques prestigieuses, provenant de la collection du comte Durrieu, grand collectionneur du XIXe siècle. Elles permettent de mieux comprendre la conception du timbre-poste 5 F Empire (Napoléon III) de 1869 et complètent les collections du musée.

En 1853, apparaissent les premiers timbres-poste à l’effigie de Napoléon III (la légende est « Empire franç(ais) »). Puis, pour évoquer les victoires des campagnes d’Italie de 1860, Napoléon III veut ceindre sa tête d’une couronne de lauriers. Les premiers timbres dits « Empire lauré » apparaissent en décembre 1862. En avril 1866, on décide de créer un timbre à 5 F pour les lettres pesantes à destination de l’étranger (la plus forte valeur faciale à l’époque). À la Monnaie de Paris, Désiré-Albert Barre, dessinateur-graveur, est en conflit avec Anatole-Hulot, directeur de la fabrication des timbres. Aussi, DA. Barre refuse de graver le poinçon du nouveau timbre-poste et Hulot essaie de « bricoler » un poinçon à partir d’un poinçon d’un timbre fiscal. Les parties en cuivre de ce dernier sont enserrées dans un cadre en acier. La valeur (5) et l’unité monétaire (F) sont imprimées à part. Un dessin de Hulot montre la mise en place des lettres à graver, puis des épreuves du cadre et du timbre sont tirées afin de permettre la vérification de la qualité de la gravure. Hulot mettra trois ans pour sortir ce timbre, en décembre 1869. La figurine est rare et de grand format. Elle est bien la seule qui porte la mention « Timbre-poste ». Plus d’un million de vignettes seront utilisées jusqu’en 1877.

Épreuve définitive du poinçon du 5 F Empire terminée dans la couleur choisie et avec sa valeur présentée à la Commission des Monnaies et Médailles, 1869 © L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste.

Recevez les billets du blog par courriel :