Afficher le menu Masquer le menu

Cinéastes affranchis : Valérie Donzelli, marraine du festival

Le festival Cinéastes affranchis accueillera la réalisatrice Valérie Donzelli, marraine de sa 3e édition, avec la projection les 26 et 27 mai d’un court métrage inédit intitulé Madeleine et le facteur.

Valérie Donzelli fait d’abord des études d’architecture avant de se tourner vers le cinéma. Elle débute sa carrière de comédienne en 1998 dans le film Herbert C. Berliner de Marc Gibaja. En 2000, elle décroche le premier rôle dans le sombre Martha... Martha de Sandrine Veysset. Saluée par la critique, sa performance lui vaut le Prix Michel Simon. Désormais lancée, elle enchaîne avec le tournage Des Ames Calînes avec François Berléand. En 2003, ce sera Cette femme-là de Guillaume Nicloux, ou encore un rôle dans Le Lion volatil, court-métrage d’Agnès Varda. C’est derrière la caméra que l’on retrouve Valérie Donzelli avec son premier court métrage Il fait beau dans la plus belle ville du monde, présenté à la Quinzaine Des Réalisateurs en 2008. En 2010, elle revient à la réalisation mais avec un long-métrage cette fois : La Reine des pommes, dont elle tient aussi le rôle principal, celui d’Adèle, une jeune trentenaire qui tente de reconstruire sa vie après une rupture.

Recevez les billets du blog par courriel :