Afficher le menu Masquer le menu

Arman à l’affiche de l’expo Créations d’artistes

Parmi les oeuvres exposées salle 12 de l’Adresse Musée de La Poste, le public pourra apprécier jusqu’au 29 janvier 2011, quelques dessins originaux d’une des figures emblématiques de l’art de l’après-guerre  : Armand Pierre Fernandez, dit Arman.

Membre fondateur du Nouveau réalisme, mouvement préconisant de nouvelles « approches perspectives du réel », Arman (1928-2005) développe une œuvre en lien direct avec son époque, utilisant comme matière artistique des objets manufacturés produits par la société de consommation. Mais c’est dans les années 1950 qu’il commence ses premiers travaux sur la destructuration. Dix ans plus tard, il réalise sa première découpe de violon et exécute en public des happenings en invoquant la colère d’objets. Il débute ensuite une collaboration avec Renault : c’est le début de « l’art industrie » et, plus tard, il se consacre aux inclusions en béton et réalise des accumulations d’ordures.

En 1996, La Poste lui rend hommage, en reproduisant sur un timbre-poste, une de ses oeuvres dont voici le projet. Sa surface est saturée d’empreintes de fragments de violoncelles qui s’organisent et se multiplient, selon des données picturales qui semblent répondre à la fonction musicale qu’un tel objet est encore susceptible de suggérer. 48.841189 2.316892

Créations d’artistes, salle 12 des collections permanentes (15 septembre 2010 - 29 janvier 2011).

A noter que le Centre Pompidou consacre actuellement une exposition rétrospective à Arman.

Arman, projet du timbre-poste, Arman, 1996. © L’Adresse Musée de La Poste, Paris / La Poste , ADAGP, Paris 2010.

Recevez les billets du blog par courriel :