Afficher le menu Masquer le menu

Acquisition : un facteur de la Petite poste qui ne manque pas d’air

L’Adresse Musée de La Poste vient de faire l’acquisition d’un très bel éventail datant du milieu du XVIIIe siècle. Baptisé « Poste de la ville de Paris », il fait notamment apparaître deux couples échangeant des lettres et un facteur manipulant son claquoir. Description.

C’est une rareté : la décoration de l’éventail que vient d’acquérir l’Adresse Musée de La Poste est constituée de scènes galantes autour du thème du courrier amoureux. Deux couples d’aristocrates et de bourgeois en habits caractéristiques du milieu du XVIIIe siècle figurent dans la composition. Ainsi qu’un facteur de la Petite poste de Paris (le premier service de distribution de courrier organisé en France) agitant un « claquoir », instrument à l’aide duquel il avertisssait de son passage. Onze petits médaillons, l’un portant le titre de l’éventail, les autres indiquant les heures de levées du courrier, complètent l’ensemble. Toutes les scènes et les éléments de décoration ont été peints à la gouache sur une feuille simple tendue sur une résille. Et la monture, en ivoire sculpté, est ornée de cartouches et de guirlandes de fleurs. Une rareté... (RP)

L’éventail « Poste de la ville de Paris », auteur anonyme, date probable de création 1760, 48 cm de largeur, 28 cm de hauteur (Inv. : 2009.190.2).

Recevez les billets du blog par courriel :